/17 02 14/ 
 Appel à témoignages 14-18 et 39-45    
n'hésitez pas à publier des documents

 
Accueil arrow Infos dernières arrow Lettre à Monsieur le Premier Ministre
Lettre à Monsieur le Premier Ministre Version imprimable Suggérer par mail

 Paris le 18 mars 2011  

Monsieur François Fillon
Premier Ministre
Hôtel de Matignon
57, rue de Varenne
75700 PARIS
  

 

 Objet : Décret d’indemnisation des Orphelins de Guerre
 

 

Monsieur le Premier Ministre,
   

Plusieurs informations émanant de vos services nous annoncent la finalisation d’un décret concrétisant les engagements de Monsieur le Président de la République SARKOZY à l’égard des Orphelins de Guerre et Pupilles de la Nation dont les pères sont « Morts pour la France » et qui n’ont, depuis les décrets de 2000 et 2004, bénéficié d’aucune de ces réparations.


Lors de la Commission BLOCK-AUDOUIN en 2009, nous avons été confrontés à un profond malentendu autour de la définition du chiffre exact des Orphelins de Guerre encore vivants et susceptibles de bénéficier du nouveau décret, Monsieur le Préfet AUDOUIN s’accrochant à un chiffrage datant de 1998, soit 180.000 Orphelins, nous-mêmes avançant, à l’époque, le chiffre de 120.000.

Or nous venons de recevoir le compte-rendu de la dernière séance de travail de l’ONACVG en date du 19 février 2011 et présidée par Monsieur le Préfet Rémy ENFRUN, chargée de réfléchir au statut des Orphelins. Il en résulte que l’estimation du nombre d’orphelins de guerre survivants en 2010 /2011 se situe entre 66.892 et 97.650. Si l’on retire de ce chiffrage les 35.000 bénéficiaires actuels du capital ou de la rente, les Orphelins qu’il resterait à indemniser représentent entre 50 et 60.000 bénéficiaires potentiels, soit le tiers de ce qu’avançait Monsieur le Préfet AUDOUIN en 2009, avec une réduction considérable du coût qui en résulterait.    

   

Cette réactualisation du chiffre est, à nos yeux, un élément essentiel pouvant favoriser une concrétisation rapide des engagements présidentiels, si attendus par nos adhérents, dont beaucoup nous expriment leur exaspération et leur profonde perte de confiance. . .  

 Vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien accorder à ce courrier, nous vous exprimons, Monsieur le Premier Ministre, notre respectueuse et sincère considération.           

Jean Lavignasse
Président fédéral   

 
< Précédent   Suivant >
(C) 2014 Fédération Nationale « Les Fils des Tués » - Réalisation Descartes.fr